Outils 2 : Analyse de déroulement ; Méthodologie et Exemples

Cet outil outil méthode, crée par MOGENSEN , standardisée depuis 1947 est également appelée étude de poste, simplification du travail et graphique de procédé.
il permet d'étudier , de critiquer et d'améliorer un processus à partir d'une analyse rapide basée sur des symboles descriptifs :
 on peut y ajouter d'autres symboles systématiques (empruntés de l'analyse des systèmes) :
Elle consiste à :
  • Délimiter la zone étudiée;
  • Décomposer le processus en actions élémentaires
  • Classer ces actions en cinq différentes familles 
  • Les quantifier en terme d'occurrences, de temps et de distance,
  • Critiquer les conditions dans lesquelles elles sont accomplies (temps, acteurs, enchaînement, etc)
Ces critiques chiffrées permettent ensuite d'imaginer des actions d'amélioration. La solution cible fera l'objet d'une seconde feuille d'analyse.

Exemple 1 : Décomposer un processus et identifier les actions élémentaires

Dans un atelier mécanique, on veut analyser le processus de fabrication du magasin MP jusqu'au transfert vers l'atelier de montage .
- Délimiter la zone étudiée : 
le schéma suivant montre les divers zones de fabrication et de stockage ainsi que le flux physique étudié (ligne rouge)

- Décomposer le processus en actions élémentaires
le processus étudié peut être découpé en actions suivantes :
  1. sortir la matière première manuellement du magasin MP
  2. transporter la MP vers la zone du sciage
  3. opération de sciage (le transfert vers SF est effectué automatiquement par la machine )
  4. attendre la stabilisation du produit semi-fini dans la zone SF
  5. transfert vers zone de fraisage
  6. opération de fraisage
  7. transfert vers la zone MMT
  8. Contrôler les dimensions du produit
  9. transfert vers l'atelier de montage
- Etablir la matrice de déroulement où on y quantifie les temps, les quantités et les distances :
Cette méthode simple peut servir pour une pré-analyse d'automatisation d'une partie ou de tout un process existant (comme le montre l'exemple 2) , ou pour améliorer l'implantation de l'atelier; c'est un excellent outil.

Exemple 2 : Simplification de travail dans un Poste de découpe à la scie.

Cette étude a pour but de souligner l’importance des manutentions à ce poste. Il est à noter Que la coupe est l’un des ateliers où les manutentions sont les plus importantes : déplacement très fréquents des opérateurs, position debout.
- Délimier la zone d'étude :

Travail du Scieur consiste à :
  • S'approvisionner sur la table A
  • Poser et préparer les tronçons sur la table de la scie A'
  • Découper les éléments traçés sur les tronçons à la scie A'
  •  Evacuer les éléments coup"s dans les bacs D
il y a 105 tronçons en moyenne par matelas.

- Etablir la matrice de déroulement où on y quantifie les temps, les quantités et les distances :

- Critiquer la méthode Actuelle :
Les Action 2,4,5  et 6 sont des opération à valeur ajoutée : elles constituent le véritable travail du scieur où il n'y a aucune manutention.
Les Actions 1 et 3 sont sans valeur ajoutée : elles représentent un temps improductif relativement important, passé en manutention, sous forme de transport. Ces temps improductifs devront être diminués, ou mieux, éliminés, en proposant une solution plus économique que celle de la méthode actuelle.
 Le poids de ces deux activités = (23+25)/445 = 11 % du temps .
On peut augmenter la productivité de 11 % en éliminant les opérations 1 et 3 !

- CONSTRUIRE UNE NOUVELLE METHODE
Chercher un moyen mécanisé. Equiper la table de matelassage-tronçonnage d’un tapis-roulant à vitesse réglable. L’opérateur à la scie commande par bouton manuel ou par interrupteur au pied l’avance du tapis-roulant, de façon à amener sur le plateau de la scie les tronçons provenant de la  table A.

Ce système élimine totalement les allers et retours de l’opérateur, entre la scie et la table de tronçonnage. De plus l’opérateur n’a qu’à prendre le tronçon, entraîné par le tapis et glissé sur la table de la scie A′.
l'analyse de déroulement de la situation améliorée est la suivante  :

Economie de temps par tronçon : 63 cmn.
Production selon la méthode actuelle : 7.8*60/4.45  =  105 tronçons par jour
Production selon la nouvelle méthode : 7.8*60/3.82  = 122 tronçons par jour  soit 17 tronçons de plus.
soit une amélioration de productivité de : 17/105 = 16% !

Exemple 3 :L’Analyse de déroulement dans le secteur tertiaire ?

Dans un processus tertiaire, ce n’est pas un « flux matière », mais un «workflow», qui structure le processus. Les différentes étapes à «valeur ajoutée» sont séparées par :
  • Des attentes (un document/formulaire envoyé au poste de travail suivant attend la disponibilité de la personne qui occupe ce poste)
  • Des transferts (« transports ») inutiles : qui n’a jamais joué au ping-pong par mail interposé ?
  • Des contrôles superflus : « je pourrais vous l’envoyer, mais il faut encore une validation par le chef d’agence… »
  • Du stockage qui fait perdre du temps (« je ne retrouve plus cet e-mail, l’aurais-je déjà archivé ? »)
  • Du re-travail (« Encore un dossier incomplet, il faut que je le renvoie en amont ! »).
Ces 5 situations ne sont autres que les 5 non-valeurs ajoutées que permet de formaliser l’Analyse de Déroulement.

Exemple :(les activités avec VA sont mises en couleurs)


L’AD est donc particulièrement utile dans le secteur tertiaire, et ce pour au moins 3 raisons :
  • Les en-cours ne se voient pas (à la différence de produits industriels intermédiaires qui peuvent bloquer très vite une zone de transfert)
  • Les rendements des processus sont en général beaucoup plus faibles que dans l’industrie, du fait d’une automatisation moins poussée, car il faut plus souvent recourir à une décision humaine
  • Les acteurs d’un processus prennent plus souvent des libertés avec le « workflow »… alors que, dans l’industrie, il est souvent plus difficile de modifier le flux matière qui est structuré par la disposition des machines et la nature des opérations.
L’AD se révèle ainsi un outil intéressant du « Lean Office ». A consommer donc… sans modération !
AD : désigne "Analyse de déroulement "


Exemples Divers


- Analyse de la réception 
l'analyse de déroulement de 10 réceptions successive  de marchandises a permis d'établir le diagramme suivant :
 
-  Réparation d'un pneu dans un garage d'automobile :

- Dans l'Industrie automobile : 
une société produit une variété de faisceaux de câbles pour l’industrie automobile.
Dans le cas où l’ensemble des faisceaux produits sont très proches, leurs compositions et leur processus de fabrication et les équipements utilisés sont similaires , L'analyse de déroulement peut être utilisé pour identifier ou améliorer l'implantation des îlots de production.
En se basant sur cet étude on peut établir une matrice de déplacement poste x poste pour améliorer l'implantation .

 CONCLUSION

La pratique de cette méthode est très répandue dans les bureaux des méthodes pour des études de simplification du travail, pour des améliorations d'implantation afin de limiter la longueur des flux. Elle peut être utile pour des études préliminaires à une automatisation. Succédant à une étude d'analyse de besoin, cette méthode sera un support graphique précieux pour des opérations d'analyse de la valeur de process.

Sources :


1- "Optimisez votre plate-forme logistique "; Michel Roux , Tong Liu .
2- "Des outils pour la GPI" ; JL Brissard et M Polizzi aux Editions AFNOR.
3- "ORGANISATION ET SIMPLIFICATION DU TRAVAIL" ; OFPPT; Dimitrova Angélina
4- "Techniques debproductivité:comment gagner des points de performance"; C.Hohmann.
Par : AB
       





Plan outil 2 : Exemple 1  |  Exemple 2   |  Exemple 3  | Exemples Divers
mail : admin@wiki4ever.com

wiki4ever.com est une platforme libre à but non lucratif; où on partage des liens vers des fichiers externes hébergés uniquement dans des sites web externes ; ici on n'héberge aucun fichier et on ne vole aucun contenu protégé, on re-partage simplement l'information et le contenu obtenu de divers sites externes en se basant sur leurs flux RSS

.

Publier un commentaire

0 Commentaires